Lancement du PAU-Culture et éducation à la citoyenneté au Sénégal

alt

L’amphithéâtre de l’Institut Confucius de l’UCAD a abrité, le 22 juin 2017, l’atelier de lancement du Projet d’appui à l’enseignement supérieur sur la valorisation de la culture et l’éducation à la citoyenneté au Sénégal (PAU-Culture et éducation à la citoyenneté au Sénégal). Un projet financé à hauteur de 500 000 € par l’Agence italienne de coopération Internationale pour le développement et mis en œuvre par l’UNESCO avec les partenaires que sont le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique du Sénégal, l’UCAD et l’UGB de Saint-Louis.
Ce projet vient en appui aux universités pour le renforcement de leurs capacités dans la formation des étudiants aux métiers du patrimoine, la formation des enseignants-chercheurs à la pédagogie, l’enseignement de la langue italienne et l’amplification des activités de formation et sensibilisation de la communauté universitaire sur les questions de citoyenneté, de paix, de genre et diversité culturelle. Il contribuera également au renforcement de la coopération interuniversitaire entre les Universités du Sénégal et leurs consœurs italiennes.
D’une importance capitale, ce projet vient à son heure. Présentant un exposé sur le thème « Culture et développement : quel rôle pour les universités », Pr Moustapha Sall a rappelé l’important patrimoine culturel de notre pays. « Le Sénégal possède plus de 10 000 sites archéologiques et historiques, dont plusieurs classés patrimoine mondial de l’humanité, et une diversité culturelle extraordinaire qui se manifeste par plusieurs rites », révèle l’enseignant au département d’Histoire de la Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). Pourtant, regrette l’historien, toute cette richesse n’est pas valorisée. « Les sites disparaissent un à un », déplore Pr Sall qui pense que les universités doivent orienter la formation vers la gestion du patrimoine culturel, la muséologie, la conservation et la restauration des sites culturels.
Pour le directeur du bureau régional de l’UNESCO à Dakar, Gwang-Chol Chang, ce projet va répondre aux besoins exprimés par le secteur de l’éducation, la formation et le de développement de l’Enseignent supérieur et de la Recherche.

alt