Cinéma: Une étudiante de l'UCAD remporte le prix du meilleur court métrage des trophées francophones

alt

L’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) est encore à l’honneur. Angèle Diabang, étudiante à l’Institut Supérieur des Arts et des Cultures (ISAC) de l’UCAD, remporte le prix du meilleur court métrage des trophées francophones à Beyrouth.
Elle a été récompensée pour son film documentaire « Congo, un médecin pour sauver les femmes », sorti en 2014. Ce film donne la parole au Docteur Denis Mukwege, gynécologue et chirurgien de 58 ans, pasteur et fils de pasteur, avocat "infatigable" de la cause des femmes. Le Docteur Denis Mukwege a créé il y a une quinzaine d'années, l'Hôpital Moderne de Panzi, dans le Sud Kivu, près de Bukavu, en République démocratique du Congo. Il a déjà accueilli et opéré plus de 40 000 femmes violées et mutilées de sa région. Mukwege enrage contre une situation qu'il refuse de considérer comme une fatalité. Il est devenu "militant" et alerte sans répit la communauté internationale qu'il trouve bien peu réactive malgré les millions dépensés pour la MONUSCO, le contingent de l'ONU pour la protection des civils et la consolidation de la paix, présente en RDC et stationnée au Kivu.
Angèle Diabang a été formée au cinéma au Média Centre de Dakar, puis en France, à La Fémis, et en Allemagne, à la Filmakademie. Parmi ses films, « Mon beau sourire » en 2005, « Le revers de l’exil » en 2007, « Yandé Codou, la griotte de Senghor » en 2008.