Hommage au Professeur Léonard Elie AKPO du Département de Biologie Végétale

alt

Un matin de juillet 1995, assis à la place qui m’était réservée dans une classe du centre d’examen du Baccalauréat Saint Charles Lwanga abritant les séries scientifiques de la ville de Ziguinchor, je vis entrer un monsieur de courte taille, en tenue traditionnelle in-habituelle qui se présenta en ces termes : « On me nomme Léonard Elie AKPO, je suis d’origine béninoise et je viens de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). Je suis votre président de jury… ». C’était ma première rencontre avec le Pr AKPO, un président qui n’a cessé d’encourager et de rassurer, pendant toute la durée de l’examen, les candidats inquiets que nous étions.
-
A l’issue des épreuves, je fus déclaré admis au premier groupe puis orienté à la section Sciences Naturelles de la Faculté des Sciences et Techniques de l’UCAD. Là, il m’a enseigné l’Ecologie Végétale en 2e année puis en Maîtrise. En juin 2001, après avoir obte-nu l’Attestation d’Etudes Approfondies en Biologie Végétale, mes sollicitations pour avoir un sujet de stage pour mon mémoire de Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) étaient vaines pendant six mois. Ce n’est qu’en janvier 2002, lors d’une rencontre dans son bu-reau, que le Pr AKPO m’a proposé un sujet qui devait m’amener au Niger.
-
En décembre de la même année, j’ai soutenu mon mémoire de DEA et entamé une thèse de 3e cycle pré-sentée en 2008 sous sa direction scientifique. J’étais devenu officiellement son assistant, un an après, quand je fus recruté comme enseignant-chercheur au Département de Biologie Végétale. Je dis officiellement car je l’étais déjà depuis 2002, accompagnant le Professeur dans les salles de cours ou en sorties pédagogiques d’écologie, sorties qu’il aimait particu-lièrement. L’écrivain américain William Arthur Ward disait, je cite : « Le professeur médiocre raconte. Le bon professeur explique. Le meilleur professeur démontre. Le grand professeur inspire ». Le Pr AKPO était un grand professeur dont le parcours et l’œuvre imposent respect, admira-tion et inspiration.
-
Né à Tchatchegou dans la subdivision de Dassa-Zoumé situé dans le Département des Collines au Benin, Pr AKPO est père de 05 enfants et maître de plusieurs disciples. Sa vie professionnelle va au-delà de son Benin natal. En effet, il était:
Un acteur du développement rural dans son pays d’origine, le Benin
-
Contrôleur du développement rural (1975-1979), il a d’abord été Assistant d'Éle-vage stagiaire à la clinique vétérinaire de la Direction de l’Élevage et des Industries Ani-males (D.E.I.A.) à Cotonou (République du Bénin), ensuite Assistant d'Élevage titulaire, Adjoint au chef Secteur Élevage de Djougou à la Direction provinciale des productions animales de l'Atacora, et responsable de la clinique vétérinaire. C’est là que Pr AKPO a participé à quatre campagnes de prévention et de lutte contre les maladies épizootiques (péri pneumonie bovine, charbons, peste bovine et peste des petits ruminants). Enfin il a été Assistant d'Élevage titulaire, Chef de la Division des Statistiques à la Direction Natio-nale de l’Élevage à Parakou.
-
Ingénieur des travaux d’élevage (1980-1988), il a été successivement Chef de la Division des Statistiques et de la Coopération au Ministère des Fermes d’État, de l’Élevage et de la Pêche (MFEEP), chargé de la mise en place d’une structure de collecte et d’analyse des statistiques de la santé et des productions animales au Bénin et du suivi-évaluation des projets d’Elevage et de Pêche (différents documents ont été produits pour le compte du Ministère du Développement Rural, ex-MFEEP). Il était aussi Membre de la commission de l’élaboration et de suivi-évaluation des plans de développement du secteur agricole (1980-1985, 1986-1990) jusqu’à son arrivée au Sénégal.
-
Un éminent enseignant-chercheur dans son pays adoptif, le Sénégal
Titulaire de trois doctorats
Pr AKPO était titulaire de trois doctorats, tous obtenus à Dakar: Doctorat Vétéri-naire (1988), Doctorat de 3è cycle de Biologie Végétale, Option : Ecologie, (1992), Docto-rat d’état ès Sciences Naturelles, Option : Ecologie (1998). Il s’était aussi spécialisé en 1989 en Aménagement Pastoral Intégré.
-
En effet, successivement stagiaire et allocataire de recherche à l’Office de la Recherche Scientifique et Technique Outre-Mer (ORSTOM), organisme aujourd'hui remplacé par l'IRD (Institut de Recherche pour le Développement), Pr AKPO a participé dans le cadre des activités du Laboratoire d’Ecologie à diverses études sur les écosystèmes sahéliens, soudano-sahéliens et soudaniens. Ainsi, dans les zones d’élevage, il a particulièrement abordé les aspects d’impact des populations humaines et animales et du climat sur l’environnement en étudiant spécialement :
-
- La dynamique des écosystèmes sahéliens autour des points d’eau (les forages de Wiidu Thiengoli, Amali, Tessékré, Labgar au Ferlo, Sénégal) où des modifications liées, d’une part à l’exploitation par les populations riveraines ou en transhumance (surpâturage), et d’autre part à celles résultant de la variabilité des conditions natu-relles, en particulier climatiques (sécheresse) ;
-
- Le bilan fourrager à partir des potentialités et des contraintes des parcours sahéliens soudano-sahéliens mais aussi dans les zones agro-pastorales en évaluant l’importance des sous-produits agricoles : fanes de légumineuses (arachide, nié-bé) pailles de céréales (mil, maïs) tout en recherchant des méthodes d’études et de quantification des résidus de récolte…
-
- La prévision des productions fourragères des diverses composantes (herbacées et li-gneuses) à partir des modèles de simulation en vue d’anticiper sur les problèmes de capacités de charge et/ou d’accueil de différents milieux.
-
Recruté en 1992 en qualité d’enseignant-chercheur à la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), pour servir au Départe-ment de Biologie Végétale, Pr AKPO s’occupait particulièrement de l’enseignement de l’Écologie végétale dans la section Sciences Naturelles jusqu’en 2015, soit 23 ans. Infati-gable chercheur, il a très vite gravi les échelons dans sa carrière. Ainsi, Assistant (1992), il était passé Maître-assistant (1995), Chargé d’enseignement (1998), Maître de conférences (1999), Professeur titulaire (2004), puis Professeur titulaire de classe exceptionnelle 3e échelon.
-
Inlassable Animateur Scientifique
Oui, Pr AKPO était un exceptionnel formateur mais aussi un inlassable animateur scientifique au profit de la communauté des chercheurs. En effet, il a assuré la direction des équipes de recherche sur les thématiques ci-dessous :
-
- Aménagement et mise en valeur des bas-fonds au Sénégal (AMIBAF) avec une équipe pluridisciplinaire d’étude qui a regroupé les Départements de Biologie végé-tale, de Géologie, de Physique et de l’Institut des Sciences de la Terre (Faculté des Sciences et Techniques) et le Département de Géographie (Faculté des Lettres et Sciences humaines) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar ;
-
- Gestion et exploitation des ligneux fourragers pour le développement de l’élevage sahélien regroupant les experts du domaine de trois universités afri-caines [l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, l’Université Abdou Moumouni de Niamey (Niger) et l’Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso)] ;
-
- Écologie de l’arbre en bioclimat semi-aride qui étudiait l’architecture fonctionnelle des arbres avec des applications aux jeunes plants d’espèces sahéliennes avec des scientifiques de l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles ISRA (particulière-ment le Centre national de recherches forestières : CNRF ; Centre d’Etude Régional pour l’Amélioration de l’adaptation à la Sécheresse au Sahel : CERAAS), l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et l’UCAD ;
-
- Contributions de l’élevage au secteur agricole, aux milieux, aux moyens de vie et à la sécurité alimentaire des populations du Sahel avec le PPZS (Pôle Pastoralisme et Zones sèches) ;
-
- Intensification Ecologique des Sols Cultivés en Afrique de l’Ouest pour une aug-mentation de la production agricole et la préservation de l’environnement en Afrique de l’Ouest en partenariat avec l’IRD et l’ISRA.
-
En outre, au niveau de l’UCAD, Pr AKPO a été coordonnateur de deux formations doctorales (en Pastoralisme et en Ecologie pour l’Agroforesterie) à l’Ecole Doctorale Sciences de la Vie, de la Santé et de l’Environnement et d’un Master en Ecologie pour l’Agroforesterie et l’Adaptation.
-
Exceptionnel Formateur
Un tel dispositif a permis à l’illustre Pr AKPO d’assurer l’encadrement de cadres du Sénégal et d’Afrique. Trente-six (36) Diplômes d’Etudes Approfondies (31 en Biologie Vé-gétale, 03 en Physique Nucléaire Appliquée à la Biologie et 01 en Productions Animales), 07 Diplômes d’Etudes Supérieures Spécialisées en Amélioration des Systèmes Agraires et Protection de l’environnement, 33 Masters (32 en Agroforesterie, Ecologie et Adaptation, 01 en Productions animales), 36 Doctorats (15 de 3e cycle, 03 en Sciences et Médecines Vétérinaires, 11 sous le nouveau régime en Ecologie et Agroforesterie, 03 en Pastoralisme et 04 en cours) ont été soutenus sous sa direction. Sans être exhaustif, voici une liste de ses disciples avec leurs fonctions:
-
- Monsieur Aldoul Aziz CAMARA, Gestionnaire des collections de l'herbier de DA-KAR et du jardin botanique de la Faculté des Sciences et Techniques de l’UCAD, Sénégal ;
- Dr Ismaila COLY, Enseignant-chercheur à l’Université Assane SECK de Ziguin-chor, Sénégal ;
- Dr Mayecor DIOUF, Directeur du Centre de Recherches Zootechniques de l’ISRA de Kolda, Sénégal ;
- Dr Daouda NGOM, Enseignant-chercheur, ancien Chef du Département d’Agroforesterie de l’Université Assane SECK de Ziguinchor, Sénégal ;
- Dr Mohamed M. CHARAHABIL, Enseignant-chercheur, actuel Chef de Départe-ment d’Agroforesterie de l’Université Assane SECK de Ziguinchor, Sénégal ;
- Dr Jhonn LOGBO, Directeur de l'Ecole d'Horticulture et d'Aménagement des Es-paces Verts de l’Université Nationale d’Agriculture du Benin, précédemment Direc-teur Adjoint de l’Ecole Normale des Sciences et Techniques Agronomiques de Kétou de l’Universite d’Abomey Calavi, Benin ;
- Dr Fidèle Tonalta NGARYO, Doyen de la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université Adam Barka d’Abéché, ancien Chef du Département de Biologie-Géologie de la Faculté des Sciences et Techniques, Tchad ;
- Dr Herizo RANDRIAMBANONA, Chercheur au Centre National de Recherches sur l'Environnement d’Antananarivo, Madagascar ;
- Dr Sékouna DIATTA, moi-même, son éternel assistant au Département de Biologie Végétale de la Faculté des Sciences et Techniques de l’UCAD, Sénégal.
-
Ces exemples de réussites professionnelles illustrent parfaitement l’immensité et la qualité de la production de celui qui nous a quitté ce 18 décembre 2017. Ce résultat n’est pas étonnant pour sa famille et ses proches collaborateurs qui l’ont vu à l’œuvre et qui retien-nent de l’homme sa passion et sa rigueur dans le travail, sa notoriété scientifique et son at-tachement aux relations humaines. Cher Maître, éminent Professeur, arraché à l’affection de ses disciples orphelins, que notre gratitude soit votre viatique ! Nous voulons dire for-tement que AKPO est encore là, car il continue à exister dans la conscience des chercheurs qu’il a formés.
-
A sa famille éplorée, particulièrement à maman Rose (son épouse) et à leurs cinq enfants, nous présentons nos condoléances et souhaitons que l’iroko du savoir repose en paix au Panthéon des Grands maîtres !
-
Dakar, le 28 décembre 2017
Votre éternel assistant, Dr Sékouna DIATTA
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.