UCAD-PRODAC: Convention pour la recherche et l'entreprenariat agricoles

alt

L’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) et le Programme national des domaines agricoles communautaires (PRODAC) ont signé, ce mercredi 21 décembre 2016, un accord cadre de partenariat.
Il s’agit pour l’UCAD d’améliorer ses relations avec le monde du travail et pour le PRODAC de bénéficier de toutes les compétences dont dispose le temple du savoir.
Avec cette convention, le PRODAC va mettre à la disposition de l’UCAD un espace dans le Domaine agricole communautaires (DAC) de Sangalkam, apporter un appui stratégique et opérationnel au domaine de l’UCAD rurale à Niakhène et offrir des stages aux étudiants. De son côté, l’UCAD offrira ses compétences en recherche développement et en études dans les domaines touchant l’agriculture ainsi que des possibilités de formation continue au personnel technique et administratif du PRODAC.
« Nous allons contribuer à la transformation de notre agriculture. Pour cela, nous avons besoin de l’appui de toutes les institutions, d’agences et organisations qui travaillent dans le monde rural », a soutenu Pr. Ibrahima Thioub. Pour le Recteur de l’UCAD, les DAC sont « des terrains d’expérimentation de travaux dirigés de tout ce qui est enseignement agricole au niveau de notre université ». Raison pour laquelle, il considère le PRODAC comme « un partenaire stratégique dans cette voie tracée vers la professionnalisation de la recherche au service de la communauté ».
Pour le coordonnateur national du PRODAC, Jean Pierre Senghor, l'accord signé avec l'UCAD est une grande opportinuté pour sa structure qui est un des instruments majeurs mis en place pour promouvoir l’emploi en milieu rural par l’entrepreneuriat agricole. « D’abord, parce que nous avons besoin de retourner à l’université pour chercher des compétences. Ensuite, parce que l’université forme des jeunes qui constituent une cible pour la mise en œuvre de nos activités sur le terrain », a rappelé M. Senghor.