OBJECTIF 5 : AMÉLIORATION DE LA GOUVERNANCE

1.    Justificatif

Certains instruments de gouvernance et de gestion de l’UCAD sont archaïques. En effet :

  • les services administratifs du rectorat et des établissements sont sous- équipés et ne disposent pas du personnel et des outils de gestion efficaces;
  • le système d’information de gestion, qui commence tout juste à faire l’objet d’une approche d’ensemble, est sous-développé ;
  • le régime financier n’est plus adapté à l’état d’évolution actuel de l’UCAD et est caractérisé par la lourdeur des procédures ;
  • il manque à l’UCAD une fonction de contrôle de gestion.

L’absence de tableau de bord périodique qui permet de suivre la marche de  l’université est due à cet archaïsme des textes (régime financier), des outils de gouvernance et de gestion.

Pour l’heure, les ressources propres générées par l’UCAD sont issues de la fonction de service qui représente 25% du budget global de l’université. Ces ressources additionnelles sont organisées dans un cadre administratif et financier défini par le Régime financier en vigueur et par l’arrêté n° 1280/UCAD/RECT. du 11 août 2004.  Elles sont donc intégrées dans le budget  de l’université suivant des dispositions transitoires dans l’attente de l’adoption de nouveaux textes relatifs aux universités. Elles sont exécutées suivant les règles et les procédures  de la comptabilité publique.

S’agissant de la gouvernance, l’instance supérieure de décision à l’UCAD demeure l’Assemblée de l’université.  La mise en place  d’un conseil d’administration ouvert aux partenaires extérieurs participant à la définition des orientations stratégiques et à l’apport de ressources nouvelles, reste liée à l’adoption du projet de loi sur les universités actuellement dans le circuit des visas du gouvernement.

2.    Stratégies et actions

Dans le cadre du présent contrat, l’UCAD a choisi d’œuvrer à l’amélioration de ses performances au regard de la bonne gouvernance. Dans cette perspective, elle compte mettre en œuvre les stratégies suivantes :

  • améliorer la communication interne et externe de l’UCAD ;
  • améliorer le système de gestion financière et administrative ;
  • renforcer les capacités des PATS dans la gestion des CDP et du système LMD.