Grands projets

Le Centre audiovisuel de L’UCAD


L’UCAD, à l’image des Universités du Nord, doit se donner les moyens pour une meilleure maîtrise des outils modernes de la commu-nication. Entres autres, il y a la radio et la télévision.

Lire la suite...

Le Parc Technologique de L’UCAD

L’Université est un endroit de création. Outre l’enseignement et la recherche, certains résultats ont un impact direct sur la production des biens et des services par les autres segments de la société.

Avec le parc technologique de l’UCAD, il s’agit de construire un cadre pour mieux valoriser nos différentes créations. Le parc technologique fonctionnera aussi comme un centre de transfert technologique.

En rapport avec nos partenaires étrangers et les Sénégalais de la diaspora, nous allons, grâce à cette structure, renforcer considérablement l’internalisation des technologies.
Les Nations-Unies pourraient contribuer à la mise en place de ce parc technologique.

La Boutique de l’UCAD

Boutique UCADCréée en 1957, l’UCAD compte aujourd’hui environ 55 000 étudiants, plus de 1 000 enseignants chercheurs, 1 000 personnels administratif, technique et de service.

Lire la suite...

Le Centre sportif pour l’INSEPS


Le Sénégal dispose d’atouts sportifs reconnus de tous. Les brillantes campagnes des Lions du football à la coupe d’Afrique et à la coupe du monde ont fini de convaincre les plus sceptiques. Pour mieux intégrer la dimension scientifique dans la gestion du sport et accroître ainsi les performances tant individuelles que collectives de nos Lions, nous proposons l’édification d’un centre sportif pour l’Institut National Supérieur d’Education Physique et Sportive.

Les Grands projets de l'UCAD

09 Grands projets de l'UCAD :

  • - Le Centre de mesure
  • - Le Centre multiculturel
  • - Le Centre de Diagnostic et Polyclinique Internationale
  • - Le Bâtiment de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FASEG)
  • - Le Centre sportif pour l’INSEPS
  • - La fondation UCAD
  • - La Boutique de l’UCAD
  • - Le Parc Technologique DE L’UCAD
  • - Le Centre audiovisuel de L’UCAD

 

Le Centre de mesure

Il s’agit de construire un environnement de travail permettant une recherche de grande qualité, et par le biais d’un plateau technique très élevé, rapprocher la recherche universitaire du monde de l’entreprise.

Centre de mesure

EQUIPEMENTS DISPONIBLES (Commodity Aid II)

•   ANALYSEUR CHNO/S
•   POLARIMETRE
•   HPLC Complet
•   SPECTROMETRE UV-VIS
• CHROMATOGRAPHE EN PHASE GAZEUSE

Ces équipements sont déjà installés au sein de l’embryon du centre de mesure.

EQUIPEMENTS RECHERCHES(BATIMENT)

Le financement est prévu dans le BCI 2004 (780 millions Fcfa)

  • RMN 300MHz
  • IFFRACTOMETRE DE RAYONS X
  • PECTROMETRE D’ABSORPTION ATOMIQUE
  • PECTROMETRE avec UNE SONDE ELECTRONIQUE
  • PECTROMETRE IR à transformée de Fourrier
  • SPECTROMETRE de MASS

 

Le Centre multiculturel

Le centre multiculturel constituera un cadre propice à la valorisation de notre patrimoine culturel. Un accent particulier sera mis sur le renfor-cement des capacités de management des métiers culturels. Nous envi-sageons d’y enseigner la pratique des instruments de musique africaine (le riti, le djiembé, la kora), la danse Africaine, l’histoire de l’art Africain, le management mais aussi l’informatique. Grâce aux opportunités que nous offrent les technologies de l’information et de la communication notamment la possibilité de faire coïncider l’image, le son et le texte, le centre multi-culturel contribuera à atténuer un handicap majeur qui a longtemps pénalisé notre culture à savoir l’oralité. Tous les contenus seront logés dans le NET. Par ailleurs, les laboratoires de langues nous permettront de saisir les opportunités d’affaires dans les champs de la traduction et de l’interprétation (simultanée, consécutive etc.).

Le Centre de Diagnostic et Polyclinique Internationale

La Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odontostomatologie compte 270 enseignants-chercheurs. De ce nombre émerge le rang A qui y est sans commune mesure avec toutes les autres Facultés. Les collègues, après des séjours dans des centres du Nord, ne trouvent pas chez nous un plateau technique leur permettant de donner la pleine mesure de leurs talents. Nous voulons par cette initiative corriger cela. Ainsi, le centre de diagnostic sera un outil pour faire aussi bien l’analyse biomédicale que l’imagerie médicale. L’exploitation des infrastructures permettra non seulement de conduire une recherche de qualité dans différents champs disciplinaires mais aussi de générer d’importantes ressources additionnelles pour l’UCAD.

La Polyclinique Internationale contribuera à dispenser des soins de qualité particulièrement dans les domaines pointus qui, malheureusement à l’heure actuelle, ne sont traités que dans certains pays développés. Dakar aura ainsi retrouvé son poste-phare de la médecine dans le continent africain.

Les nouveaux locaux de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FASEG)

FASEGLa division de l’ancienne Faculté des Sciences Economiques et Juridiques en deux entités différentes, la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion et la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques, ne s’est pas traduite par une efficace mise à disposition de locaux à la FASEG. Les institutions de la Faculté, les lieux d’enseignement et de recherche sont morcelés ; ce qui rend, du point de vue physique, la FASEG quasiment invisible. À l’UCAD, la FASEG est le seul établissement à ne pas avoir ses propres locaux. La construction d’un bâtiment pour le compte de la FASEG permettra de pallier ces différents problèmes.

 

Le centre sportif pour l’INSEPS

Le Sénégal dispose d’atouts sportifs reconnus de tous. Les brillantes campagnes des Lions du football à la coupe d’Afrique et à la coupe du monde ont fini de convaincre les plus sceptiques. Pour mieux intégrer la dimension scientifique dans la gestion du sport et accroître ainsi les performances tant individuelles que collectives de nos Lions, nous proposons l’édification d’un centre sportif pour l’Institut National Supérieur d’Education Physique et Sportive.

 

La fondation UCAD

Créée en 1957, l’UCAD a formé des générations et des généra-
tions d’Africains. Il est possible, en faisant appel à ses diplômés, de trouver une nouvelle fenêtre de participation de la société au financement de l’UCAD.
En effet, tout en étant très modeste, nous pouvons certainement réunir 5.000 diplômés de l’UCAD et leur demander une contribution annuelle de 20.000Fcfa/an pour le compte de la fondation.
Cela fait 100.000.000Fcfa. Cet argent peut être déposé à la banque et les intérêts seront utilisés. Ce qui signifie que, chaque année, nous déposerons cent millions.
La fondation collectera aussi les contributions des entreprises et, avec le parrainage de son Excellence Monsieur le Prof. Abdoulaye WADE, Président de la République du Sénégal, les dons et legs de certaines personnes physiques ou morales.
La structuration de la Fondation autorisera la présence d’adminis-trateurs extérieurs à l’UCAD.
Les allumnis pourront ainsi orienter les fonds de la Fondation mais aussi contrôler directement leur utilisation, ainsi d’ailleurs que celle faite de la subvention publique.
Une Sénégalaise, directrice à la fondation de l’université Laval au Québec, est disposée, dès la rentrée académique 2003/2004, à nous aider à mettre en œuvre la feuille de route de la Fondation UCAD.

 

 

La Boutique de l’UCAD

Boutique UCADCréée en 1957, l’UCAD compte aujourd’hui environ 55 000 étudiants, plus de 1 000 enseignants chercheurs, 1 000 personnels administratif, technique et de service. L’UCAD fait aussi partie du circuit touristique. L’image de l’UCAD peut se vendre très bien. Jusqu’à présent, nous n’avons pas une structure pour commercialiser les produits dérivés de notre prestigieux établissement.

En outre, nous n’avons pas de vitrine pour exposer les livres publiés par les Presses Universitaires de Dakar et d’autres ouvrages écrits notamment par des collègues.

Pour remédier à cette situation, nous proposons la mise en place d’une boutique de l’UCAD. 70% des emplois seront assurés par les étudiants eux-mêmes, 15% par les sportifs et 15% par notre propre personnel.

 

 

 

 

Le Parc Technologique de L’UCAD

L’Université est un endroit de création. Outre l’enseignement et la recherche, certains résultats ont un impact direct sur la production des biens et des services par les autres segments de la société.

Avec le parc technologique de l’UCAD, il s’agit de construire un cadre pour mieux valoriser nos différentes créations. Le parc technologique fonctionnera aussi comme un centre de transfert technologique.

En rapport avec nos partenaires étrangers et les Sénégalais de la diaspora, nous allons, grâce à cette structure, renforcer considérablement l’internalisation des technologies.
Les Nations-Unies pourraient contribuer à la mise en place de ce parc technologique.

 

 

Le Centre audiovisuel de L’UCAD

L’UCAD, à l’image des Universités du Nord, doit se donner les moyens pour une meilleure maîtrise des outils modernes de la commu-nication. Entres autres, il y a la radio et la télévision. L’UCAD, comme nous l’avons souligné plus haut, compte environ 35 000 étudiants, plus de 1 000 enseignants et 1 000 PATS. C’est dire que c’est une petite ville qui doit se parler avec elle même. La dernière Conférence de l’UNESCO sur l’Enseignement Supérieur au 21ème siècle, après avoir réaffirmé le rôle et la place de l’enseignement supérieur sur la production du savoir et du savoir- faire, a beaucoup insisté sur le savoir-être. Nos curricula actuels ne prennent pas en charge le savoir-être. Certainement, la radio et la télévision nous permettront de lever ce handicap. En ce qui concerne la télévision et dans le respect scrupuleux des lois et règlements, nous pourrons faire des reportages sur les recherches scientifiques menées dans les laboratoires et présenter, sous un autre jour, les images venant de notre pays ; une des missions de l’enseignement supérieur étant aussi la vulgarisation de sa culture.